Est-ce que la véranda compte dans la surface habitable ?

L’ajout d’une véranda crée un espace de charme, unissant le confort de l’intérieur avec les plaisirs de l’extérieur. Cependant, une question primordiale se pose fréquemment lors de la planification ou de l’achat d’un bien immobilier : la véranda est-elle incluse dans la surface habitable? Cette interrogation trouve son origine dans les implications légales et pratiques liées au calcul de la superficie d’un logement

Comprendre la surface habitable

Pour mieux cerner si une véranda est considérée comme une pièce habitable, il est crucial de comprendre ce que législation française définit comme la surface habitable. Cette notion est encadrée par le Code de la construction et de l’habitation et impacte directement la manière dont on vit dans un espace, mais également des aspects financiers tels que la taxe d’habitation ou la valeur du bien.

La surface habitable correspond à la somme des surfaces de plancher de chaque pièce d’un logement, après déduction de certaines zones comme les murs, les marches et cages d’escalier, les gaines, les embrasures de portes et de fenêtres, pour ne citer que ces exemples.

La loi Carrez et la loi Boutin

La loi Carrez s’adresse principalement au secteur de la copropriété et vise à déterminer la surface privative d’un lot (hors surfaces occupées par les murs, les escaliers, etc.). Elle est souvent utilisée lors de la vente d’un bien en copropriété.

La loi Boutin, quant à elle, est utilisée pour établir la surface habitable dans le cadre d’un contrat de location.

Pour en savoir plus sur les spécificités liées aux vérandas et obtenir des estimations de prix, vous pouvez naviguer vers le site.

La véranda dans le calcul de la surface habitable

Pour répondre à la question de savoir si une véranda compte dans la superficie habitable d’une maison ou d’un appartement, il faut se référer aux spécificités de la construction de la véranda.

Critères d’inclusion d’une véranda

Une véranda sera incluse dans la surface habitable si elle respecte :

L’isolation: la véranda doit être correctement isolée pour être considérée comme une pièce habitable. Cela implique une isolation thermique permettant une utilisation toute l’année.

La hauteur sous plafond: la hauteur doit être conforme aux exigences du Code de la construction, généralement une hauteur minimale de 1,80 mètre.

Le chauffage: la présence d’un système de chauffage intégré permet de qualifier l’espace de habitable.