Comment la pandémie a affecté les taux d’addiction.

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le monde sous bien des aspects. Si beaucoup ont évoqué ses conséquences économiques et sanitaires, l’impact sur la santé mentale et les comportements addictifs a, lui aussi, été significatif. Cette période inédite a été accompagnée d’une augmentation de la consommation de substances psychoactives telles que l’alcool, le tabac, le cannabis, mais aussi d’une recrudescence des addictions comportementales, comme le jeu vidéo. 

Consommation de substances en hausse

Alcool et tabac, les incontournables du confinement

Durant les mois de confinement, nombreux sont ceux qui ont cherché un échappatoire dans l’alcool et le tabac. Enfermés chez eux, avec une anxiété croissante et une absence d’activités habituelles, certains ont trouvé dans ces substances un moyen de pallier l’ennui et le stress.

Sur ce site internet, divers témoignages et rapports ont mis en évidence une augmentation consommation de ces produits. La consommation d’alcool a notamment vu ses chiffres grimper. L’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) rapporte une conséquence directe sur la santé publique, avec un nombre accru d’hospitalisations et de troubles liés à l’abus d’alcool. 

Opioides et médicaments, l’autre facette de l’addiction

En période de pandémie, l’utilisation substances médicamenteuses a également pris de l’ampleur. Des antidouleurs comme le Tramadol ont vu leur usage se démocratiser, entraînant une méconnaissance des risques associés à une consommation non contrôlée. Les overdoses et les cas de dépendance ont augmenté, ce qui souligne un besoin urgent d’information et de prévention.

Pour en savoir plus sur les addictions et obtenir de l’aide, visitez Addict’Aide sur ce site internet.

L’impact sur la jeunesse

Adolescents et jeux vidéo, une préoccupation grandissante

Le confinement a été particulièrement difficile pour les adolescents, une population déjà vulnérable aux addictions. Privés de socialisation, beaucoup se sont tournés vers les jeux vidéo pour combler le vide et échapper à une réalité morose. Des titres comme « Counter-Strike » ne sont pas seulement devenus des loisirs, mais également des vecteurs de pratiques addictives et risquées, avec l’émergence de casinos en ligne illégaux exploitant le succès de ces jeux.

La santé mentale des jeunes, une priorité

La santé mentale des adolescents a souffert durant la pandémie. Avec une utilisation substances parfois comme moyen d’auto-médication pour faire face à l’isolation et l’anxiété, le risque d’addictions futures s’est accru. La vigilance s’impose pour prévenir l’escalade vers des troubles plus graves et durables au sein de cette tranche de la population.